Qui du véhicule ou du chauffeur est le plus intelligent ?

Plusieurs entreprises se sont lancées dans la course au développement de voitures intelligentes, capables notamment de se conduire toute seule.

Les voitures intelligentes, un rêve bientôt concrétisé.

Google et Baidu : Les moteurs de recherches fers de lance des voitures de demain

voiture intelligenteBaidu, Google ou encore Jaguar, quels sont leurs points commun ? La voiture intelligente ! En effet, ont en entends parler depuis quelques années, de ces voitures capables de se déplacer sans chauffeur. C’est notamment Google, avec ses Google Cars qui est le plus mis en avant, en grand géant de l’innovation. Mais il n’est pas le seul à s’être lancé dans cette aventure.

Baidu, qui est l’équivalent chinois de Google, a décidé de concurrencer Google non plus sur le secteur des moteurs de recherche mais aussi sur l’automobile intelligente ! Baidu a récemment annoncé qu’il pourrait sortir son premier modèle de voiture sans chauffeur d’ici 2015.

Cependant, si les deux moteurs de recherches se lance sur des marchés similaires, les visions ne sont pas partagés. En effet, Google propose une voiture totalement autonome, au point qu’elle ne dispose pas de volant. Les personnes présentes dans le véhicule sont passagers, en aucun cas chauffeur.

Baidu par contre, adopte une vision moins radicale. Sa voiture sera une aide pour le conducteur, elle sera autonome mais ne le chauffeur pourra reprendre les commandes si besoin. Baidu veut assister les personnes, sans les remplacer.

Jaguar : constructeur automobile plus classique, mais tout autant innovant

Hormis les moteurs de recherches, les constructeurs automobiles sont eux aussi intéressés par le développement de véhicules intelligents.

voiture intelligenteJaguar par exemple, développe un projet de véhicule particulier. Les ingénieurs souhaitent doter le véhicule de capacités d’auto-apprentissage. Le but étant de personnaliser l’expérience du conducteur et d’éviter les causes de distractions pouvant provoquer des accidents.

L’automobile de Jaguar serait par exemple capable de reconnaitre le conducteur, et d’ajuster l’électronique du véhicule au style de conduite de celui-ci. Mais le véhicule pourra également régler le volant, siège et rétroviseurs en fonction de la morphologie du chauffeur.

De plus, grâce à son algorithme performant, la voiture intelligente de Jaguar pourrait prendre en compte le jour, l’heure, les conditions climatiques et de circulation afin d’anticiper le comportement du chauffeur.

Mais ce ne sont que les grandes lignes des capacités du logiciel de la voiture intelligente développée par Jaguar. Le véhicule peut apprendre certaines routines et les déclencher automatiquement : préenregistrer des itinéraires, déclencher le chauffage ou la clim, la fonction massage des sièges, gestion de l’agenda, envoie de rappel (SMS, notifications…) pour des rendez-vous ou autres…

Le Docteur Wolfgang Epple, Directeur de la Recherche et des Technologies chez Jaguar Land Rover a déclaré : « Le but de cette technologie d’auto-apprentissage est de minimiser les distractions du conducteur et de contribuer à la réduction du nombre d’accidents. Présenter l’information au bon moment réduira l’inattention du conducteur et le besoin de quitter la route du regard pour lire une liste de contacts téléphoniques en roulant, ajuster les rétroviseurs, la température ou bien encore le siège. »

Le futur nous réserve plein de surprise !

L’automobile mexicaine en pleine ascension

2014 est une belle année pour l’automobile mexicaine, qui dépasse son principale concurrent en Amérique Latine.

Mexique : fleuron de l’automobile en Amérique Latine

Selon une étude menée par IHS Automobile, le Mexique parvient à dépasser le Brésil en termes de production automobile. Son principal concurrent est en tête depuis 2002, plus de dix années pendant lesquelles le Mexique a tenté de surpasser son rival. C’est désormais chose faîte et l’automobile mexicaine se positionne désormais au 7ème rang mondial.

automobile mexiqueL’année n’est pas encore finie, il est alors peut être trop tôt pour crier victoire, mais le Mexique semble sur la bonne pente. Il devance le Brésil sur les cinq premiers mois de 2014, une tendance qui devrait se confirmer sur le reste de l’année. La production d’automobile mexicaine a augmenté de 7,2% durant les mois de janvier et mai, tandis que l’automobile brésilienne a, elle, reculée de 14%. Selon IHS, le Mexique devrait produire d’ici la fin de l’année plus de 3,2 millions de véhicules contre 3,1 millions pour le Brésil.

Cette remonté mexicaine est particulièrement soutenu et accentuée par la forte demande de véhicules de la part des Etats-Unis. De plus, le Brésil présente des coûts de main-d’œuvre plus important et des taxes plus élevées. Dès lors, les voitures brésiliennes sont trop chères pour être exportées, par rapport aux rivales mexicaines. Les automobiles brésiliennes restent donc dans le pays. Mais la demande local est en baisse, du fait d’une économie qui se ralentit.

Le Mexique est un gros pays exportateur de voitures, plus de 80% de la production locale est exportées, dont la moitié uniquement vers les Etats-Unis. Durant les cinq premiers mois de l’année, ces exportations vers les USA ont augmenté de près de 20%. De son côté le Brésil exporte principalement vers l’Argentine, mais ces exportations ont considérablement chutées, de l’ordre de 30%.

automobile mexiqueCes évolutions sur le marché automobile mexicain et brésilien mettent en évidence une situation plus globale. Le secteur économique de l’automobile est souvent le reflet de l’économie nationale, à un niveau plus réduit. Or, c’est bien le cas pour ces deux pays. Le Mexique montre des signes de reprise économique après plusieurs années de mauvaise croissance, une courbe qui se juxtapose sur celle de l’évolution du secteur automobile.

Pour corroborer cette progression de l’automobile mexicaine, en avril dernier, le Mexique a passé un cap non négligeable. Il devance le Japon en tant que deuxième plus gros exportateur automobile aux Etats-Unis. Il se situe derrière le Canada.

Mondial de l’automobile édition 2014

En octobre prochain, le plus grand rassemblement auto du monde ouvrira ses portes à Paris et accueillera les plus grandes marques automobile. Modèle en exclusivité mondiale, et innovation technologique, un mondial entre design, élégance, puissance et high-tech.

L’édition 2014 de l’événement majeur pour les férus de voiture.

mondial auto

Le Mondial de l’automobile est le plus grand salon auto du monde, et se déroule tout les deux ans à Paris, depuis la première édition en 1898. En 2012, le salon avait accueillit pas moins de 1 231 416 visiteurs, ce qui n’est cependant pas suffisant pour battre le record de 2004 de 1,4 million. Chaque édition se construit autour d’un thème, « Automobile et publicité » pour 2012, « Automobile et mode » pour 2014. Le salon se déroulera du 4 au 19 octobre 2014, comme à chaque fois au Parc des Expositions de la porte de Versailles.

Le salon regroupe des dizaines de milliers de journalistes venant de 103 pays différents, plus 96 000 m2  d’exposition, des ateliers, des animations, des conférences… Une exposition ouverte à tous, presse, professionnelle et public, pour un droit d’entrée de 14€ pour les adultes, 8€ pour les moins de 25 ans et gratuit pour les enfants. Des prix raisonnables vu la qualité du rendez-vous.

L’intérêt majeur de la rencontre se situe au niveau des innovations, puisque près de 99% du public vient pour découvrir les nouveautés. Ils étaient d’ailleurs plus de 11 000 à essayer les véhicules électriques lors de la précédente édition, durant les 15 jours de l’événement.

Les marques automobiles présentent des véhicules exclusifs

mondial autoElles sont plus de 250 marques internationales à présenter leurs modèles de véhicules en exclusivité mondiale, à la presse et au public. Des grands noms connus de tous en passant par des marques reconnues des spécialistes (Courb, Dangel, Venturi, Tesla, Abarth…), ce sont déjà plus d’une trentaine de nouveautés qui ont été confirmées en avant-première.

Renault continuera à faire parler de sa nouvelle version de la Twingo, après avoir fait le buzz avec sa campagne Twitter. Smart présentera la Fortwo et la Forfour en avant-première, Mini fera découvrir son inédite version 5 portes. On retrouvera également parmi les citadines exposées les dernières versions de l’Opel Corsa, de la Skoda Fabia ou encore de la DS3.

Ferrari, Lamborghini, Aston Martin et autres présenterons les derniers modèles de voitures sportives de luxe, au côté de Mercedes ou Mazda. Du côté des SUV, Renault présentera la 5ème génération de son Espace, au côté de BMW, Mercedez ou Seat.

Cette nouvelle édition du Mondial de l’automobile sera également l’occasion de découvrir ou redécouvrir les concept-cars, mais surtout les voitures hybrides, les véhicules électriques ainsi que les nouveautés en matière de biocarburants. Ainsi, amateurs de voitures pourront côtoyer ingénieurs, scientifiques, curieux ou éco-responsables venus pour découvrir les innovations technologiques qui façonneront les véhicules propres de demain.

mondial auto

Art et élégance automobile !

Entre art, culture, tradition et élégance, la rencontre "Les plus belles voitures du monde" se déroulera dans le domaine de   Chantilly. Un événement d'envergure pour les amateurs de voiture de collection, sous le thème "Gentlemen" des années 50.

Manifestation automobile, entre art et élégance

La marque suisse d’horlogerie, Richard Mille, organise une manifestation automobile d’ampleur européenne. En partenariat avec Peter Auto, une entreprise spécialisée dans l’organisation l’événement automobile, la manifestation se fera le 7 septembre 2014, dans la ville picarde de Chantilly.

Il s’agira d’un concours « d’élégance automobile », le souhait des organisateurs est de raviver la flamme qui animait les amateurs de belles voitures. En effet, la « tradition » de tels concours de voitures est arrivée en France dans les années 20, et s’est estompée petit à petit.

concours automobile art et éléganceLa manifestation se déroulera sur une journée, dans la ville de Chantilly située proche de Paris. On pourra y voir défiler de magnifiques modèles de voitures, ainsi que des concepts-cars parmi les plus prestigieux et exclusifs (pourquoi pas l’Egoista de Lamborghini ?). Seront officiellement présentent pour le défilé devant un jury composé d’experts: La Maserati Double Bubble de 1956, la Ferrari 512S de 1970 ou encore l’Hispano-Suiza J12 Cabriolet de 1936, l’une des plus belles voitures française. Au total, ce sera plus d’une centaine de véhicules qui passeront devant les yeux avisés des experts, avec en prime la Bugatti Royale qui sera présentée hors-concours. Des centaines d’autres voitures seront également exposées, dont des modèles de Rolls-Royce, Aston Martin ou encore Facel Vega.

art et éléganceParmi les personnes composant le jury, nous pouvons citer Luc Ferry, Alfieri Maserati, les directeurs design de McLaren ou Bugatti entre autres, ainsi que le mécène du domaine Chantilly, Rahim Aga Kahn. Pour l’occasion, un dress-code année 50 a été choisit, qu’il soit chic, élégant ou dandy. Des ateliers « costumes » ou « maquillage » seront d’ailleurs dédiés pour aider les invités à trouver leur style.

Afin de conserver l’esprit originel de ce type de rencontre, les organisateurs ont décidés d’accompagner les véhicules présentés avec des mannequins habillées par les créations de couturiers de prestige. En effet, la tradition voulait que durant les concours, les hommes présentant leurs voitures soient accompagnés de leurs épouses. L’horloger suisse a d’ailleurs dédié l’année 2014 à la femme grâce à une collection spéciale, ce qui est parfaitement d’actualité pour l’événement automobile puisque ce milieu se féminise de plus en plus.

« Les plus belles voitures du monde », mais pas seulement !

manifestation automobileLe domaine de Chantilly est un lieu exceptionnel, une architecture magnifique, et même constat pour le jardin. Il fut construit au cours du XVIème siècle par Jean Bullant, puis reconstruit par Daumet, le parc quand à lui est l’héritage de Le Nôtre. Rahim Aga Khan a créé en 2005 la Fondation pour la Sauvegarde et le Développement du Domaine de Chantilly, ce qui a permit notamment la restauration du château, du parc et des écuries.

L’événement organisé par l’horloger ne se résume pas qu’à un concours d’élégance et de belles voitures, ce sera également l’occasion de célébrer l’art et l’élégance dans son entièreté. Baptême de montgolfière, aviron, joutes nautiques, balade en calèches, art floral, atelier chapellerie, coiffure et maquillage… Les participants seront également invités à visiter le musée Condé, premier musée de peintures anciennes après le Louvre. Un événement qui associera luxe, élégance, art, gastronomie, culture, mondanité et convivialité.

L’automobile sur la route du digital

Renault, BMW ou Audi, nombreux sont les acteurs de l'automobile à se lancer dans les campagnes de communication digitales.

Le secteur automobile et l’ère du social et du digital

automobile réseaux sociaux Les campagnes publicitaires digitales sont devenues presque incontournables de nos jours, pour les entreprises de taille importante. Si elles sont bien menées, elles sont très efficaces et peuvent vite devenir virales donc avoir d’énormes retombées pour l’entreprise. Cependant, ces retombées ne sont pas toujours positives, notamment, si en amont de la campagne, elle n’a pas été suffisamment étudiée. Le secteur automobile se lance également de plus en plus dans ces tactiques, comme en témoigne les résultats d’une analyse menée par Seevibes.

En France, ce sont 7 constructeurs qui sont particulièrement présent sur les réseaux sociaux, avec en top 3 : BMW, Audi et Renault. Viennent ensuite Citroën, Volkswagen, Peugeot et Ford. Concernant les vidéos sur Youtube, Renault semble avoir particulièrement bien réussi sa stratégie puisque le constructeur comptabilise la moitié des vues totales, les 6 autres principaux challengers se partageant les miettes.

La pratique de l’activité digitale est encore en développement, mais le secteur de l’automobile semble avoir mieux intégré certains de ces caractéristiques. En effet, alors que beaucoup d’autres marques d’envergure internationale ne disposent que d’un ou quelques comptes sur les réseaux sociaux, les acteurs de l’automobile ont compris que ce n’était pas suffisant. Ils ont créé des comptes pour chaque pays dans lesquels ils sont présent, et ceux afin d’être le plus près possible des leurs cibles.

La stratégie cross canal de Renault

automobile réseaux sociaux

En avril 2014, Renault à signer un partenariat avec Twitter, le premier de ce genre en France. Le groupe était déjà bien présent sur Twitter, ce partenariat lui permet d’avoir un accompagnement stratégique dans la planification et la mise en place des campagnes.

Lors de la sortie du concept-car Captur, Renault a mis en place une excellente campagne de cross canal. Durant plusieurs semaines, les taxis Captur ont remplacés de vrais taxis pour proposer au voyageur de vivre des expériences. Ces voyageurs n’étaient au courant de rien, attendant simplement le taxi, puis le chauffeur leur annonce qu’il ne les emmènerait pas à destination mais qu’il leur ferait vivre des aventures. Les réactions et les surprises offertes aux participants ont été filmées grâce à plusieurs caméras embarquées et sont visibles sur la chaîne Youtube du groupe.

Certaines vidéos parmi les plus réussies ont été diffusées en tant que spot TV. L’impact fut particulièrement positif pour la marque, notamment sur Twitter. La marque considère l’éventualité  de relancer l’opération. Renault se lance de plus en plus dans le cross canal, une stratégie à plein temps et sur du long terme. Elle a lancé de nouvelles opérations digitales, pour la nouvelle Twingo par exemple, avec le « Strip-tweet » sur Twitter, qui consiste à faire découvrir petit à petit le nouveau design de la voiture en fonction du nombre de partage sur les réseaux sociaux.

La voiture européenne peine à redémarrer

Dans un marché automobile européen en crise, l'automobile française se porte bien!

Le marché de l’automobile européen en crise

 automobile europeLe marché de l’automobile en Europe, pour certains, n’est toujours pas sorti de la crise. Les ventes en 2014 ont progressé de près de 7% pour le premier semestre, soit 5.43 millions de véhicules en Europe. De plus, concernant la France, on compte près 2 millions de véhicules vendus, soit une hausse de 2%. Des chiffres plutôt optimistes, puisque la courbe c’est inversée en 2014, le marché automobile n’est plus en chute libre, il arrive à se stabiliser. Cependant, certains ne sont pas du même avis. C’est le cas de Carlos Tavares, président de PSA, qui estime le marché toujours en crise, et ce tant que ses deux « chiffres d’or », ne sont pas atteint. Il considère qu’en dessous de 16 millions de voitures vendues en Europe, dont 2 millions en France, le marché restera en crise.

Or, effectivement, plusieurs facteurs nous permettent de constater que le marché de l’automobile européen n’est pas encore tiré d’affaire. Son record historique de ventes date de 2007, avec plus de 18 millions de véhicules vendus en Europe, chiffre que l’on n’est pas prêt d’atteindre à nouveau. Le nombre de véhicules légers augmentent rapidement dans le monde entier, mais cette hausse ne profite que rarement à l’Europe, du fait de la situation économique en zone euro. Outre la stagnation des salaires et le chômage extrême dans certains pays, c’est surtout la situation des constructeurs européens qui induit la stagnation des ventes sur le vieux continent.

Le nombre d’usine est très important, d’où une capacité de production gigantesque. L’Europe se place dans une situation de surcapacité de production par rapport aux ventes actuelles et aux prévisions, d’où un manque à gagner pour les constructeurs, qui augmentent leur prix et freinent inévitablement les ventes. Si plusieurs pays européens ont connu plusieurs mois de hausse consécutifs, les ventes en Italie ont rechuté et elles peinent à perdurer ou à dépasser les 2%. La zone est encore très faible en croissance.

L’automobile française en hausse

automobile europe0.1La France s’en tire bien pour une fois. Un premier trimestre prometteur pour l’hexagone avec une hausse de la production automobile de 18% pour PSA, et 12% pour Renault seul, qui sont de belles performances en ces temps difficiles pour le marché de l’automobile. Cependant, il convient de remettre ces chiffres dans leur contexte, à savoir que la production avait divisée par deux depuis le milieu des années 2000.

Mais plusieurs facteurs semblent redonner espoir aux constructeurs français. Tout d’abord, il s’agit de la stabilité, voire légère hausse des ventes de PSA et Renault en France. Il s’agit d’un bon présage malgré cette rude époque. Les constructeurs français se portent d’ailleurs mieux que le reste du marché. Alors que l’ensemble de l’Europe affiche une hausse de 2.5% d’immatriculations, la France présente une hausse de 7.5% !

Que pensent les français de l’évolution du marché automobile ?

Après plusieurs enquêtes menées auprès des constructeurs et consommateurs, il apparait que l’opinion publique soit favorable. L’indicateur est en hausse, révélateur d’une bonne confiance dans la reprise de la progression de l’activité automobile, malgré un rythme ralentit.

Après plusieurs déboires suite à de nombreux licenciements de constructeurs français, le marché créé à nouveau des emplois. L’usine PSA de Sochaux recrute 450 intérimaires pour mettre en place une équipe de nuit, et Toyota France créera 500 emplois supplémentaires à Valencienne pour accélérer la production de la Yaris. Le cercle vicieux semble disparaître du paysage français.

automobile europe0.2En conclusion, un marché européen qui peine, une France outsider avec des résultats encourageants. Rien n’est joué, mais la situation est la plus favorable que l’Europe est connue depuis plusieurs années. Pas de quoi baigner dans l’euphorie, mais l’espoir est bel et bien présent pour l’automobile française.

Vol de voiture : En pleine hausse

Le vol de voiture, de pièces détachées ou encore le siphonnage sont en plein boom. Le gouvernement envisage de prendre des mesures afin d'endiguer ce problème.

Attention au vol de voiture et d’équipements

vol voiture

Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, la France a recensé plus de 550 000 vols de voitures en 2013. Ces chiffres prennent en compte le vol de voiture en tant que tel ainsi que le vol de pièces détachées, le plus souvent jantes et enjoliveurs. Fort de ce constat, le gouvernement, et plus spécifiquement le ministère de l’Intérieur, prends des mesures pour enrayer ce phénomène. Plus de 25% des « atteintes aux biens » comme disent nos amis juristes, concernent les vols de voitures ou d’équipements liés, un véritable enjeu de sécurité publique.

Cela fait depuis 2009, soit 5 ans, que le vol de pièces détachées automobile ne cesse d’augmenter. En plus des classiques vols de roues, jantes etc… le vol de pots catalytiques (une partie du pot d’échappement) fait de plus en plus de ravage, tout comme le vol de carburant, appelé aussi siphonnage. Selon les études menées, ce type de vol est du principalement à cause de personnes cherchant un profit rapide, ou bien de groupes plus organisés qui opère de manière structurée. C’est notamment le vol de pots catalytiques qui a connu la plus grande hausse. On a recensé moins de 100 vols en 2012, contre près de 1300 en 2013 ! Cela est du à la présence d’élément chèrement revendable, notamment des métaux précieux, or et platine, dans le pot. Le vol de voiture en tant que tel aboutit rarement à une arrestation, et seuls 40% des véhicules volés sont retrouvés, parfois plusieurs mois après les faits.

Mesures gouvernementales pour lutter contre le vol de voiture

vol voitureAfin d’endiguer ces vols, les mesures prises par le gouvernement se base sur plusieurs axes qui vont améliorer la traçabilité des voitures et des pièces détachées, ainsi que mieux contrôler les transactions de ces pièces détachées sur Internet. De plus, le contrôle des immatriculations sera plus sévère et plus fréquent. Par ailleurs, les constructeurs de véhicules de chantiers et de véhicules agricoles, parmi les plus grandes victimes, devront marquer les véhicules d’un nouveau numéro de série de 17 caractères. En effet, ces véhicules ne sont pas soumis à une immatriculation standard, et pour cela, le passage aux frontières et plus facile, et retrouver un véhicule volé de ce type est une tâche ardue.

Bernard Cazeneuve, ministre de l’intérieur, envisage également de doté certains service de police de lecteurs électroniques qui permettront de faciliter l’identification des véhicules, et de voir également si le numéro de série a été trafiqué ou non.  L’ensemble des services policiers devront accroître l’utilisation du système LAPI (Lecture Automatique des Plaques Minéralogiques), qui permet d’ores et déjà d’identifier les véhicules et voir s’il a été volé ou non.

Enfin, le secteur de la vente en ligne sera visé par les mesures prises. Des équipes spécifiques devraient être levées afin d’enquêter sur les sites de transactions.

Si vous avez été victime de vol de voiture ou de pièces détachées, ou que vous souhaitez vous assurez contre ce type de problème, nous mettons à votre disposition notre comparateur d’assurance auto en ligne, afin de vous aider à vous protéger contre le vol de votre véhicule.

Loi Hamon : Ce qui va changer pour l’assurance automobile

Loi de consommation, la loi Hamon permettra entre autre de simplifier la façon dont les assurés pourront résilier leur contrat d'assurance (auto...)

L’assurance automobile : une résiliation plus simple avec la loi Hamon

Hamon0.1Outre les changements de modalités pour la résiliation d’un contrat d’assurance, la loi Hamon sur la consommation va apporter d’autres nouveautés. La résiliation d’assurance avait déjà était amplement facilité suite à la promulgation de la loi Chatel en 2005, la loi Hamon va aller plus loin en autorisant la résiliation à n’importe quel moment, après un an de contrat. Nous vous avons déjà exposé plus en détail les apports de la loi Chatel, ainsi que certains changements de la loi Hamon.

Nous abordons ci-dessous un autre point qui va évoluer avec la mise en vigueur de la loi Hamon d’ici l’hiver 2014.

Réparation d’un véhicule

Suite à un sinistre, il est possible qu’un usager ait besoin de faire réparer son véhicule. L’assureur peut vous proposer lors de la déclaration du sinistre, un garagiste agréé, qui a donc un contrat avec la compagnie d’assurance. La loi Hamon stipule que l’assuré dispose d’un libre choix quand au garagiste qui va réparer son automobile. L’assureur doit vous informer que vous bénéficier de libre choix en cas de sinistre garanti par le contrat d’assurance souscrit. Ceci est déjà en vigueur depuis le 19 mars 2014.

Résiliation des contrats d’assurance automobile

Pour rappel, la loi Hamon permettra de résilier librement un contrat d’assurance après un an, sans pénalité ni aucun frais. Il convient de souscrire un nouveau contrat d’assurance avant même d’avoir résilié le précédent afin de ne pas se retrouver sans assurance, ne serait-ce que pendant quelques jours. Ce sera au nouvel assureur de veiller à la permanence de la couverture d’assurance et il sera également à même d’effectuer les démarches de résiliation.

Objectifs de la loi sur la consommation

A travers cette loi, le ministre de l’économie sociale et solidaire Benoit Hamon entends notamment faciliter la résiliation des contrats d’assurance pour tous, afin de faire jouer la concurrence entre les acteurs du secteur. Dès lors, les compagnies d’assurances devraient diminuer progressivement leurs tarifs, s’ajustant les unes par rapport aux autres. Ce qui bénéficiera aux consommateurs.

Hamon0.2Cependant, certains pensent qu’à l’instar des anglais, c’est bien l’inverse qui va se produire. En effet, les anglais sont parmi les meilleurs conducteurs européens, avec le taux d’accidents le plus faible. Pour autant, ils paient des primes d’assurance automobile très élevées. Ce constat s’explique par le fort turn-over sur le marché de l’assurance automobile. Du fait de la possibilité de changer facilement d’assurance, les chiffres de résiliations ont nettement augmentés, engendrant des frais de gestion conséquents, qui se sont répercutés sur les primes d’assurances. Ces primes ont donc finalement augmentées.

En outre, d’autres effets indésirables sont à prévoir :

-          Eventuel flou juridique entre l’application de la loi Chatel et la loi Hamon

-          Risque de résiliation abusive

-          Calcul des primes peut être redéfinit

-         Perte de la mutualisation des risques, en faisant une distinction plus forte en les individus selon les risques. Or c’est le principe même de l’assurance.

Les compagnies d’assurance auraient tout de même la possibilité de limiter voire invalider ces effets négatifs :

-          Personnaliser la relation client

-          Massifier et optimiser la gestion pour minimiser la répercussion sur les clients de l’augmentation de ces frais

-      Intensifier la lutte contre la fraude à l’assurance avec entre autres des projets émanant de l’Agence pour la Lutte contre a Fraude à l’Assurance et de la FFSA.

Dans un tel contexte, il vous sera bien plus facile de changer d’assurance automobile. Vous pouvez utiliser notre service de comparaison en ligne d’assurance automobile afin de trouver l’offre qui sera la plus adaptée à vos besoins.

Manque de satisfaction des internautes de l’assurance auto

Une étude de satisfaction auprès des internautes met en évidence les problèmes des assurances en ligne. Le secteur de l'e-assurance automobile n'optimiserait pas correctement l'expérience en ligne de l'utilisateur cherchant une assurance.

Les assurances auto en ligne manquent leurs cibles!

Le cabinet d’étude Yuseo a réalisé pour la sixième année consécutive une étude des internautes de l’e-assurance automobile. Cette étude révèle encore une fois une forte insatisfaction, et les assureurs sont désormais prêts à réagir.

assuranceautoenligne0.1

Spécialisé dans l’étude de l’ergonomie des sites, Yuseo a changé cette année sa façon de procéder pour mener l’étude. Auparavant, les 6 000 internautes du panel représentatif devaient naviguer sur différents sites d’assurance automobile, suivre un scénario préétablit et donner leurs retours. Cette fois-ci, afin de rester proche de la réalité, aucun scénario ne fut attribué. Les internautes ont utilisés leurs propres données afin que l’expérience en ligne soit la plus réaliste possible.

Cependant les résultats de l’enquête furent similaires. Qu’ils s’agissent de pure players ou brick and mortar, près de 30% des internautes sont encore très insatisfaits de leur expérience en ligne sur les sites d’assurance automobile. Ils sont 28% à ne pas être convaincus et à déclarer ne pas faire confiance à ces acteurs pour un devis ou une souscription à un contrat d’assurance auto.

En outre, près de 70% des internautes composants le panel seraient prêt à changer d’assurance pour réaliser des économies. Cependant, la plupart se disent tout de même satisfait de leur assurance actuelle, avec une note moyenne de satisfaction de 7,6/10. Les chiffres sont donc plutôt contradictoires, mais nous pouvons tout de même en tirer des conclusions. Les personnes interrogées sont effectivement satisfaites de leur assurance, mais seraient malgré tout prêtes à en changer pour réaliser des économies. Mais le problème d’insatisfaction ne vient pas des assurances elles-mêmes mais des sites Internet, qui n’auraient réellement aucun impact positif sur l’expérience des internautes et qui ne les pousseraient absolument pas à la souscription. Pire encore, chaque site étudié présente un score négatif de Navigation Impact Measure, qui mesure la propension à revenir sur le site. Les sites Internet ne sont pas ergonomiques ni attractifs pour les internautes au point qu’ils ne souhaiteraient plus y retourner.

Une expérience automobile en ligne manquant d’ambition

assuranceautoenligne0.2Les résultats de cette enquête sont symptomatiques d’un manque d’intérêt des acteurs de l’assurance pour le e-commerce, ou d’un manque de compréhension de ces spécificités. Les assureurs n’ont pas adaptés leur stratégie au Web de manière réellement efficace et suffisamment étudiée, il s’agit dans la plupart des cas d’une simple transposition des procédés utilisés dans la vente en face-à-face. Pas de réelle implication dans l’expérience en ligne donc, mais les choses vont évoluer, de façon à proposer des parcours clients favorisant une meilleure expérience de l’internaute.

Critères favorisant l’expérience des internautes de l’assurance automobile

Clarté et simplicité, voilà ce que veulent les internautes, dont les attentes vis-à-vis des assurances ne sont pas spécialement différentes de celles concernant d’autres expériences en ligne. C’est donc principalement la clarté des informations présentées sur le site qui va agir sur le ressenti de l’internaute, plus que les tarifs pratiqués par l’assureur d’ailleurs. Comme pour beaucoup d’autres domaine, le visuel, la présentation, l’ergonomie, la clarté… sont autant de synonyme de professionnalisme et seront vecteurs de confiance. Qui plus est, les internautes ne seraient finalement pas si pressés d’obtenir un prix, un critère parmi les moins influant sur la satisfaction globale.

Selon l’étude de Yuseo, les assureurs seraient pleinement conscients de cela et recherchent un moyen pour allier simplicité et clarté dans un univers qui est très complexe. La tâche est donc difficile. Bruno Lacoste, directeur marketing et communication de la Maaf précise : «  L’internaute recherche à la fois la simplicité et la clarté, mais cette vision est paradoxale, car ces deux éléments ne font pas bon ménage : élaborer un tarif est complexe et nécessite beaucoup d’informations à récolter, mais aussi à lire, ce qui décourage souvent le visiteur ».

Cependant, les assureurs, s’ils souhaitent effectivement améliorer notablement l’expérience des internautes, le font dans une optique cross-canal. Il s’agit d’amener les internautes à se rendre directement en agence ou bien se faire rappeler par un commercial.

 assuranceautoenligne0.3

Le Navigation Impact Measure permet de connaître l’impact de l’expérience client sur l’attractivité du site. Le pourcentage figurant en haut indique le taux d’internautes émettant des projections positives sur un site avant navigation, et le pourcentage associé à chaque barre représente le taux de chute de ce premier indicateur.

Pour vous aider dans vos démarches de recherche d’assurance automobile, nous vous proposons notre comparateur en ligne, un service très simple et gratuit.

Assurance Auto : un budget en baisse

Après des années de hausse constante, le budget des automobilistes français est en baisse en 2014. Les tarifs de l'assurance automobile ne serait pas en cause.

Le budget des automobilistes en baisse

Le budget des automobilistes, que ce soit l’entretien, l’assurance ou autre, est le deuxième poste de dépense des ménages, et un français dépenserait en moyenne plus de 40 000€ en entretien pour la voiture durant toute sa vie.

Le budget des automobilistes a baissé en 2013 pour la première fois depuis  2008. Il avait tendance à augmenter au fil des ans, et il est de 16€ par jour en 2013 pour l’utilisation d’un petit véhicule essence.

Les chiffres varient d’un site à l’autre, car les méthodes de calcul ne sont pas toujours les mêmes (avec ou sans la décote, l’usure du véhicule…). Nous pouvons estimer un budget moyen de 5700€ contre 6050, soit une baisse d’environ 6%, que ce soit pour les essences ou les diesels. L’explication vient de plusieurs éléments, parmi lesquels la baisse globale du prix d’achat ainsi que la stabilité du prix du carburant. Nous pouvons également légitimement penser que du fait de la crise économique, les conducteurs font plus attention à leurs dépenses automobiles, cependant les kilomètres parcourus sont en légère hausse.

budget assurance autoAfin d’établir ces estimations, l’Automobile Club Association s’est basé sur cinq véhicule caractéristiques : Clio diesel/essence, Logan diesel, 308 diesel et Toyota Prius hybride. Les voitures diesel low cost type Dacia Logan sont les moins couteuses.

Le budget annuel peut varier du simple au double, entre 4900€ et 8800€. Le poste le plus important du budget est évidemment l’achat qui constitue 44% du total, puis l’entretien à 14%, le carburant à 13%, puis frais financiers et autre péage. L’assurance pèse près de 12% du budget annuel moyen, ce qui n’est pas négligeable. Malgré la hausse du kilométrage moyen parcourue, les frais d’entretien sont plutôt stables. 8 900 kilomètres en 2013 contre 8 750 un an plus tôt.

L’assurance automobile pèse toujours plus

L’assurance constitue environ 12% du budget des automobilistes, et ce poste est en légère hausse, ce n’est donc pas le budget assurance qui explique la baisse du budget moyen des automobilistes. Pour une Clio essence, le poste assurance a augmenté d’environ 3%. Ce n’est pas non plus le poste péage, qui est lui aussi en hausse, de 2%. En outre, les prix du carburant sont restés globalement stables.

budget assurance autoLa réponse vient principalement des constructeurs automobiles, qui ont fait des efforts sur les prix d’achat des véhicules, de même que l’instauration du système bonus-malus pour les véhicules polluants ou non. Les ventes augmentent pour les véhicules peu polluants, hybrides et voitures électriques ; des automobilistes qui bénéficient donc de réduction à l’achat. La politique fiscale du gouvernement pour privilégier les véhicules propres commence donc à porter ses fruits. Ainsi, le budget achat a diminué en moyenne de 700€ annuel.

Autre élément de réponse à cette baisse moyenne du budget, les comparateurs en ligne. Depuis quelques années, les tendances de consommation évoluent et pour la voiture aussi les consommateurs recherchent beaucoup sur Internet. Avis, comparatifs, forums, autant d’éléments utilisés pour trouver le meilleur rapport qualité/prix.

Intéressant à noter : il est vaut mieux être automobiliste dans le nord de la France que dans le sud, les Marseillais payants par exemple près de 800€ de plus que les lorrains. Si les auto-écoles ont des pratiques tarifaires résultant en de fortes différenciations selon les régions, un constat similaire peut donc être fait pour les automobilistes qui voient leur budget varier selon la zone géographique.

Afin de vous garantir de trouver la meilleure assurance automobile, vous pouvez utiliser notre comparateur d’assurance en ligne. Simple, gratuit et rapide, il vous permet de trouver efficacement l’assurance qui répondra à vos attentes, tout en vous offrant un très bon rapport qualité/prix.