Le covoiturage

covoiturage2

De plus en plus de français optent pour le covoiturage. En effet, ce phénomène est un réel succès et se développe de plus en plus ces dernières années, soit par souci d’économie, d’écologie

Assurance auto : Comment sont établis les tarifs ?

Les tarifs d’assurance auto sont établis à partir de statistiques portant principalement sur le nombre et le coût des accidents. De fait les prix croissants s’expliquent par la hausse des tarifs de réparation et du montant de l’indemnisation. Le montant de la cotisation de l’assuré dépend des caractéristiques du véhicule, de l’usage de ce dernier, de la zone situation géographique de circulation mais aussi des critères liés au conducteur lui-même et à ses antécédents.

assurance A

Les critères de tarification propres au véhicule

Les caractéristiques du véhicule, le prix de l’assurance automobile va dépendre de la marque du véhicule, de son prix d’achat, de son ancienneté, des frais de réparation engendrés, de sa puissance fiscale ainsi que de sa vitesse maximale. L’usage du véhicule, si il est à des fins personnelles, professionnelles ou bien les deux. La zone géographique de circulation, les automobilistes circulant des zones à faible concentration urbaine provoquent moins d’accidents que les autres, la zone dans laquelle l’usager va circuler va donc se répercuter sur le tarif.

Les critères de tarification propres au conducteur

Les critères liés à la personne assurée

La conduite occasionnelle, si le conducteur qui emprunte occasionnellement le véhicule est titulaire d’un permis récent, ou s’il est âgé de moins de 25 ans, une franchise supplémentaire reste à la charge de l’assuré en cas d’accident. La conduite exclusive, lorsque l’assuré s’engage à être le seul conducteur sur véhicule, il peut bénéficier d’une réduction de tarif. Il y’a également l’âge du conducteur qui est pris en compte dans l’application des tarifs, les jeunes conducteurs sont considérés comme étant plus dangereux que les conducteurs expérimentés.

Les critères liés aux antécédents du conducteur      

Des textes réglementaires ont fixé les cas ou les assureurs ont le droit d’imposer des majorations de cotisations. Si l’assuré est responsable d’un accident alors qu’il conduisait sous l’emprise d’un état alcoolique, la majoration maximale est de 150%. Dans le cas ou il est responsable d’un accident ou coupable d’une infraction ayant entrainé la suspension ou l’annulation du permis de conduire, la majoration maximale est de 50% (pour une suspension de 2 à 6 mois) et de 100% (plus de 6 mois). Lors d’une annulation ou de plusieurs suspensions de permis de plus de 2 mois ou au cours de la même année, la majoration maximale est de 200%, pour un délit de fuite après accident, la majoration est de 100% et dans le cas d’une fréquence d’accidents anormale par rapport à la fréquence moyenne, la majoration maximale sera de 50%.

A noter

Ces différentes majorations se cumulent sans toutefois pouvoir excéder  400%, et après deux années passées, les majorations sont supprimées.

Les tarifs d’une compagnie d’assurance auto varient de l’une à l’autre. Les garanties choisies jouent un rôle prépondérant dans le calcul du montant de la prime, de fait, il est recommandé de procéder à une simulation d’assurance automobile à l’aide d’un comparateur d’assurance, qui permettra de comparer et de trouver le contrat d’assurance automobile le mieux adapté aux besoins.